publicité

mardi 22 mars 2011

Les musiciens de brême

Il était une fois un âne qui avait décidé d'aller à
Brême pour devenir musicien. En chemin, il
rencontra un chien, assis au bord de la route,
qui semblait très malheureux.

- Que t'arrive-t-il, chien ? demanda âne.

- Personne ne m'aime et je m'ennuie, répondit
   chien.

- Viens avec moi à Brême et tu deviendras
   musicien, dit âne. Je jouerai de la guitare
   et toi, tu pourrais jouer du tambour.

Et ils partirent ensemble sur la route de
Brême. Très bientôt, ils rencontrèrent
un chat, esseulé et triste, triste...

- Que t'arrive-t-il, chat ? demanda âne.

- Personne ne m'aime et je m'ennuie, répondit
   chat.


- Viens avec nous à Brême et tu deviendras musicien, dit âne. Je jouerai de la guitare, chien jouera du tambour et toi, tu pourrais jouer du violon.

Et ils partirent ensemble sur la route de brême. Deux kilomètres plus loin,
ils rencontrèrent un coq, perché sur un montant de porte, qui semblait fort
abattu.

- Que t'arrive-t-il, chat ? demanda âne.

- Personne ne m'aime et je m'ennuie, répondit coq.

- Viens avec nous à Brême et tu deviendras musicien, dit âne. Je jouerai de
   la guitare, chien du tambour, chat du violon et toi, tu pourrais être notre 
   chanteur.

Et ils partirent ensemble sur la route de brême. Au crépuscule, ils n'étaient
toujours pas arrivés et ils devaient trouver un endroit où passer la nuit.
Tandis qu'ils traversaient la forêt, coq aperçut une lumière, au loin. En
s'approchant, ils virent qu'elle provenait d'une chaumière.

Avant de frapper à la porte, ils décidèrent de
regarder d'abord à l'intèrieur. Ane posa ses
sabots et jeta un coup d'oeil.

- Que vois-tu ? demanda coq.

- De la nourriture à foison, répondit âne.

- Et quoi d'autre ? demanda chat.

- Des chaises, des chaises confortables.

- Et quoi encore ? demanda chien.

- Du feu, un bon feu de bois.

- Et quoi encore ? demandèrent coq, chat et chien.

- Quatre brigands en train de dîner, répondit âne.

Et les quatre animaux se sauvèrent dans les bois. Rapidement ils établirent
un plan. Ils revinrent près de la chaumière. Ane posa ses sabots sur le rebord
de la fenêtre, chien sauta sur son dos, chat sauta sur le dos du chien, et coq
sauta sur la tête de chat. Alors, ils donnèrent un concert à leur façon :

- Hi-han hi-han ! Ouah, ouah, ouah ! Miaou, miaou ! Cocorico !

Sur ce, ils s'élancèrent et brisèrent la fenêtre, dispersant mille éclats de verre.
Effrayés, les voleurs sortirent de la chaumière et se réfugièrent dans la forêt.
A leur tour, les animaux profitèrent de la nourriture à foison, du bon feu de bois
et des chaises confortables. Ils s'installèrent dans la chaumière pour la nuit.

Ane trouva un lit de paille dans la cour, chien se
coucha derrière la porte, chat se roula en boule
au coin du feu et coq se percha sur le toit.
Bientôt, ils s'endormirent. Quand il n'y eut plus
de lumière, l'un des brigands retourna sur les
lieux pour voir ce qui s'était passé. Il se glissa
dans la pièce, essaya d'enflammer une allumette
avec ce qu'il prit pour les braises du feu.

Ce n'étaient pas des braises mais les yeux
flamboyants de chat qui lui sauta
dessus crachant et griffant. Le brigand
recula et tomba sur chien qui lui mordit
les mollets. Il s'enfuit dans la cour où âne
lui donna une ruade. Enfin, réveillé par le bruit, coq poussa un strident :

Cocorico !

Terrifié, le brigand courut rejoindre ses compagnons dans la forêt.

- Il y a une affreuse sorcière dans la maison ! cira-t-il. Elle a sauté sur moi et m'a
   griffé au visage. Et devant la porte, un homme m'a planté un couteau dans le
   mollet. Dans la cour, un grand monstre noir m'a frappé d'un coup de gourdin.
   Et sur le toit, un policier criait : ris donc, mon coco !

Les brigands s'enfuirent. Ane, chien, chat et coq n'allèrent jamais à Brême mais ils
vécurent heureux dans leur chaumière au coeur de la forêt, sans musique, mais
avec, parfois, grand tapage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire